14 févr. 2009

Lost in La Mancha

Lost in La Mancha

Le pitch : Lost in La Mancha est un film documentaire sur le tournage inachevé du film de Terry Gilliam, L'homme qui tua Don Quichotte. Une sorte de gros making-of d'un film qui n'existe pas. Un bonus de DVD sans le DVD.

Ce documentaire (diffusé sur Arte il y a quelques jours) donne envie de pleurer, et en même temps de rire tant l'accumulation d'emmerdes qui tombent sur le dos de Terry Gilliam est invraisemblable. Mais à la fin quand même envie de pleurer. Ca commence doucement, pendant toute la pré-production, où on sent que c'est déjà un peu mal engagé : les acteurs, les costumes, les décors sont éparpillés un peu partout en Europe à seulement quelques jours du début du tournage. Le contrat de Vanessa Paradis, premier rôle féminin, n'est même pas signé.

Mais c'est véritablement lors du tout premier jour de tournage que la malédiction apparaît dans toute sa splendeur. Jean Rochefort, qui joue Don Quichotte, a une infection de la prostate et a donc du mal à monter à cheval. Les figurants n'étaient pas présents aux répétitions organisées 2 jours plus tôt et ne savent donc pas ce qu'ils doivent faire. Le lieu du tournage, dans le désert à 4h de route de Madrid, se trouve à proximité d'une base de l'OTAN. Régulièrement, des F16 survolent le secteur, couvrant les dialogues des acteurs du son mélodieux de leurs réacteurs supersoniques. Puis la météo décide d'en rajouter une couche. Un orage de grêle s'abat sur le plateau, endommageant une partie du matériel et modifiant totalement le paysage, qui n'est plus rouge et aride mais jaune et humide.

Interlude pour vous reposer de toute cette lecture rébarbative : la bande-annonce de Lost in La Mancha


Fin de l'interlude

Le pauvre Terry Gilliam, qui rêve de réaliser ce film depuis plus de 10 ans, perd peu à peu tous ses soutiens, les producteurs (dont deux avec un gros accent français) qui voient leur investissement de plus en plus mal engagé, les membres de l'équipe de tournage perdus dans cette aventure, jusqu'à son bras droit, l'assistant réalisateur, qui finit par se retirer. Les problèmes de santé de Jean Rochefort, qui l'empêche de revenir sur le tournage pendant au moins plusieurs semaines, conduisent finalement à l'abandon du tournage. Quant à Johnny Depp, (qui joue le rôle d'un publicitaire transporté à l'époque de Don Quichotte et confondu par celui-ci avec son écuyer Sancho Pansa, on ne sait pas trop ce qu'il pense de cette galère dans laquelle il s'est embarquée), mais il continue de faire son job (notamment une scène dans laquelle il insulte un poisson).

A chaque nouveau problème, on a de la peine pour Terry Gilliam. C'est exactement pareil que quand Calvin commande sa casquette à hélice avec les points qu'il a accumulé en mangeant je ne sais combien de boîtes de bombes sucrées au chocolat, imaginant pendant tout ce temps qu'il pourra voler au-dessus de la ville avec sa super-casquette. Quand il la reçoit après de longues semaines d'attente, il casse le moteur en essayant de la monter, puis après réparation, il s'aperçoit qu'en fait elle ne vole pas vraiment.

Allez une dernière petite emmerde pour la route : la compagnie d'assurances qui couvrait le tournage fait les fonds de tiroir pour compenser ses pertes, et récupère notamment les droits du film. Il n'est donc plus possible de tourner le film sans son accord. A la fin, Terry Gilliam n'a plus rien, et finit par se dire que c'est peut-être mieux comme ça, avec le film simplement vu et revu dans sa tête.

Fin.

Mais non attendez ce n'est pas fini ! Lost in la Mancha est sorti en 2003. Mais depuis il s'est passé des trucs. Apple a lancé son iPhone à la con et trop cher pour ce que c'est (comme tous les produits Apple), Derrick est mort, mais surtout Terry Gilliam a récupéré en 2008 les droits sur son projet.

L'homme qui tua Don Quichotte revient donc d'entre les films morts, pour une nouvelle tentative de tournage en 2009, et une sortie prévue actuellement pour 2011. Johnny Depp est toujours là, par contre ce sera sans Jean Rochefort, qui pourrait être remplacé par Michael Palin, un autre Monty Python (selon une rumeur).

Y aura-t-il donc finalement un méga happy-end à cette triste histoire ?


> The man who killed Don Quixote (wikipedia)
> Lost in La Mancha, la vidéo intégrale (1h29) sur Google Vidéo (attention : qualité d'image pas géniale, et sous-titres en espagnol)

4 commentaires:

Loone a dit…

Ah oui je l'avais vu à la télé, et c'est vrai que c'était fort triste.

LE Nelge a dit…

Je l'avais vu au cinéma, si ça c'est pas la classe d'aller voir les bonus DVD en salle.

LE Nelge a dit…

Sinon oui c'était fort triste surtout quand six mois après Jean Rochefort pétait la forme dans je ne sais plus quel film à la con ou au théatre.

Dr Chewbacca a dit…

Tout ça pour finir par jouer dans des pubs pour Amaguiz (je n'ai toujours pas compris de quoi il s'agit).

Related Posts with Thumbnails