6 août 2008

Hommage au chef de quai SNCF le plus sympa de l'univers

L'autre jour, j'ai accompagné quelqu'un à la gare. Cette personne (fan d'Alain Souchon et anti-fan de Keith Moon mais fan des jeux de mot à base de Keith Moon) avait une valise énorme (il est possible pour un humain d'habiter à l'intérieur pendant un an) et très lourde (au moins un certain poids, si c'est pas plus).

Le TGV s'arrête en gare quelques minutes, le temps pour tous les passagers de monter. J'aide la personne accompagnée (qui a un blog) à porter sa valise à l'intérieur du train puis à la mettre sur une de ces étagères à valises situées sur le palier des différentes voitures.

Soudain la voix (pas celle de Secret Story, celle de la SNCF) annonce le départ imminent du train. Je descends à contre-courant du flux de gens qui montent (il en reste encore à l'extérieur du train). Sorti du train, je suis interpelé par le chef de quai, un gentil monsieur de petite taille doté d'une très grosse casquette de chef de quai, qui me dit : "Les personnes qui ne prennent pas le train ne montent pas à bord, ça nous arrangera." Je lui réponds que j'aidais quelqu'un à porter sa lourde valise. "C'est pas notre problème." Sympathique.

Premier scoop (prophétie : 3 scoops seront révélés dans cette anecdote) : la manutention des bagages par les passagers n'est pas le problème de la SNCF, même si les passagers sont des enfants, des personnes handicapées, des centenaires, des gens qui n'ont pas de bras, des aveugles, des femmes enceintes et aveugles, des centenaires handicapés sans bras, ou encore des enfants centenaires aveugles. Il se trouve d'ailleurs que la personne que j'accompagnais aurait très bien avoir les deux bras cassés, ayant affronté le jour même une bande de singes ultra-violents en colère. Heureusement ce n'était pas le cas, mais sa valise était quand même exceptionnellement lourde et volumineuse.

Le gentil chef de quai ajoute : "Si vous ne prenez pas le train vous n'avez même pas le droit d'être sur le quai." Second scoop. Ce n'est écrit nulle part, il n'y a aucun panneau à ce sujet, depuis toujours on voit des accompagnateurs sur les quais de gare, c'est même dans tous les films qui se passent dans des gares, mais en fait c'est interdit.

Le train démarre. Il commence à avancer. Un peu plus loin sur le quai, deux personnes suivent le mouvement pour rester au niveau des gens qu'ils accompagnaient et qui sont dans le train. Le train accélère doucement ; les suiveurs se mettent à courir. Heureusement, le chef de quai bienveillant est là. Il sort son sifflet et siffle à leur attention. "On ne court pas après le train", leur rappelle t-il. Ces inconscients ne sont donc pas au courant des règles ancestrales de la SNCF ? On ne court pas après les trains, c'est interdit. Interdit interdit interdit.

Alors voilà, je dis merci à ce gentil monsieur de la SNCF pour ces aimables rappels des règles à respecter dans les gares SNCF :
- il est interdit d'aider des gens à porter leurs bagages sauf si on prend soi-même le train, même en cas de bagages lourds et de personnes ne pouvant pas soulever seules leurs bagages
- il est interdit d'aller sur le quai si on ne prend pas le train
- si jamais on est quand même sur le quai alors qu'on ne prend pas le train (pourtant c'est interdit), il est interdit de courir après le train


(c'est lui là au milieu, de dos, avec la grosse casquette)
(cette photo est prise depuis l'escalier qui mène au quai, je ne suis pas sûr d'avoir le droit d'y être)

6 commentaires:

Marie T. a dit…

Je suis désolée, tout ça c'est de ma faute. Désolée que tu te sois fait engueulé. Quel gros connard ce gentil chef de gare. En plus il se pouvait très bien que je sois enceinte ! Et j'ai presque été attaquée par une bande de lémuriens affamés de miettes de poussettes ! Quant aux gens qui courent, il s'est cru à la piscine. Il se croit maître nageur.

Marie T. a dit…

Sur la photo on dirait qu'il engueule le mec à la chemise rouge et veste noire.

TONI a dit…

je pense que tu devrais aussi arreté de raconté des conneries mé si tu ve je t explique pourquoi tu a tort
1-pour ce qui est de l accompagnement des personne tout les handicapes les femmes enceinte é les personnes agées peuvent se faire acompagné gratuitemen dan le train é beneficié ossi dune aide a la descente(si biensur il ont une carte d invalidité sinon c 5e)
2- si le chef de quai na pa voulu ke tu monte ds le train c ke tou les jour des accompagnateur oubli de descendre é se retrouve enfermé dedan il tire le signal d alarme le train pren alor 20 min de retar é le gentil chef de quai ou c collegue se fon enguelé par les client du train ki on pr la plupar des correspondance de 10 A 15 MIN é ki von lé loupé
3- peut etre ke sa ne ta pa paru eviden mé le fait kil dise au gen de ne pa courir sur le quai se né pa pour lé faire chier mé pour des notions evidentes de securité
voila c tou je post ce commentaire un pe lon é inutil( pa autan ke ton article^^)car je trouve sa tré con de critiqué une personne ki fai son boulo san rien savoir é peu atre ke lagen en kestion seré moin con si il navé pa tte la journé affaire a dé des relou ds ton genre...

Dr Chewbacca a dit…

Toni, merci pour ces précisions. Il n'empeche que cette personne était particulierement antipathique. Plus que toi malgré tes insultes. C'est dire le niveau.

S. Le Dû a dit…

A Toni :
Et moi je pense que tu devrais te relire et cesser d'écrire en style SMS si tu veux qu'on prenne tes commentaires au sérieux.

Marie B. a dit…

Toni, je pense comme S. Le Du que déjà il faut écrire autrement.
Aussi, la personne que Dr Chewbacca accompagnait c'était moi, je suis toute petite et pas bien costaud, ma valise devait peser à peu près mon poids. Toute seule, c'était impossible. Pour info, il s'est passé à peu près la même chose le 2 janvier, sauf que je suis bientôt à mon 6ème mois de grossesse, là le mec ne nous a même pas permis de nous dire au revoir, ma valise était plus maigre, mais avec une grosse valise ça aurait été pareil, j'aurais pu crever.
Toni, je ne sais pas quel âge tu as, vu ton style d'écriture je pense que tu es un peu jeune, peut-être que ton papa travaille à la SNCF ? Sache que nous (Dr Chew, S. Le Du, et moi-même) avons un métier, où pour la plupart d'entre nous, on doit se faire respecter et être courtois à la fois. Je t'assure que c'est possible.
Quant à courir pour faire coucou aux gens qui s'en vont, c'est pas super dangereux, à moins que le sol soit glissant comme à la piscine, qu'on risque de se casser la figure, d'être attiré sur les rails et de se faire broyer par le TGV.

Related Posts with Thumbnails